Des architectures de volumes allongés («barres») et massifs (bâtis d’angles de rues) façonnent l’îlot appartenant à Paris-Habitat.
Des décalages de bâtis s’opèrent pour libérer à RDC desespaces de commerces sur la rue Geoffroy Saint-Hilaire et larue de Santeuil.
Des retraits s’organisent sur les angles de rues pour traiter d’espaces verts ou publics. Les «barres» sont parallèles les unes aux autres, infligeant à la rue de Santeuil un espace résiduel dédié aux commerces, entre la rue et la dernière barre. Le bâtiment régie, surmonté de ses bureaux sur terrasse, ponctue et articule les deux ordres, la rue et la cour.