Pour fêter dignement ses 40 ans, le collège Paul Eluard a choisi de s’offrir, pour les prochaines décennies, de nouvelles lettres de noblesse. Une nouvelle identité même. Une identité qui choisit de briser l’effet « barre » du bâtiment principal, d’en réfuter aussi la modénature, témoin privilégié des années 70 au profit de celle très actuelle qui se plait à décliner tout en délicatesse, une isolation généralisée par l’extérieur, de longues casquettes comme des doubles peaux protectrices. Une nouvelle modénature pour une « nouvelle modernité », revendiquée par le conseil général et imposée par une société en quête de « durabilité » et de qualités dites environnementales.